150 civils kidnappés par des djihadistes pro-turcs dans un village du Afrin, un habitant traîné derrière un véhicule

Des mercenaires pro-turcs ont enlevé 150 civils dans le village de Mirkan, à Mabata, dans la région kurde d’Afrin occupée par la Turquie, au nord de la Syrie, a rapporté l’agence de presse Hawar News (ANHA). Dans ce même village, un habitant a été traîné derrière un véhicule, avec une corde attachée au cou, selon une organisation locale de défense des droits humains.

D’après une information d’ANHA, des mercenaires du Front al-Shamiya, une milice affiliée aux forces d’occupation turques, ont pris d’assaut les maisons des habitants du village de Mirkan, dans le district de Mabata, à Afrin, et enlevé près de 150 civils. Des enlèvements sont également signalés dans plusieurs villages environnants.

Ibrahim Shêkho, porte-parole de l’organisation des droits humains d’Afrin, a indiqué que le village de Mirkan était encerclé depuis mardi par la milice djihadiste agissant sous les ordres des services de renseignement turcs (MIT). Il a souligné par ailleurs qu’un habitant du village de Mirkan avait été attaché à un véhicule, avec une corde autour du cou, et traîné jusqu’à Mabata. Le défenseur des droits humains a expliqué que la Turquie cherchait ainsi à terroriser la population autochtone pour la forcer à quitter la région.