Mise à jour orale : Assemblée générale Conseil des droits de l’homme 42ème session

Rapport annuel du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et rapports du Haut-Commissariat et du Secrétaire général

Mise à jour orale- Débat général

Monsieur le Président,
Le MRAP remercie la Haute Commissaire pour sa présentation de hier et l’invite à porter toujours une attention particulière à la situation des Droits Humains en Turquie.

En effet, les violations des Droits Humains évoqués par la Haute Commissaire et divers Rapporteurs Spéciaux lors de la session précédente revêtent un caractère systématique notamment à l’encontre de la presse, des avocats et des responsables politiques de l’opposition, députés, anciens maires et anciens présidents du HDP, en particulier dans le sud-est du pays, à majorité kurde.

Le 18 mai 2019, comme l’ont rapporté des représentants d’organisations de la société civile, à Halfeti, 28 civils ont été torturés pendant 12 jours et par la suite, toutes les personnes sauf une ont été libérées. De telles pratiques deviennent très fréquentes dans le sud-est de la Turquie.

Le 19 mai 2019, les maires de Diyarbakir, Van et Mardin, démocratiquement élus au mois de mars, ont été démis de leurs fonctions* par décision du ministère de l’Intérieur. Lors des manifestations contre cette politique de l’Etat, des manifestants ont été arrêtés et torturés par la police turque.

Je vous remercie pour votre attention.
10 septembre 2019

*En 2017 déjà, 87 maires ont été démis de leurs fonctions et arrêtés par décision du ministre de l’Intérieur dans les provinces kurdes et des administrateurs sont été nommés à leur place.