Afrin: Les mercenaires de la Turquie sèment la terreur dans les villages

Des mercenaires pro-turcs terrorisent les habitants des villages de la région occupée d’Afrin, dans le but de les chasser de leurs terres. Des mercenaires djihadistes affiliés aux forces d’occupation turques terrorisent les habitants de plusieurs villages de la région occupée d’Afrin, dans le but de les chasser de leurs terres, a rapporté l’agence de presse ANHA.

Selon l’Agence de presse kurde Hawar News (ANHA), la milice de Faylaq al-Sham affiliée à l’État turc tente de déplacer par la force les habitants de plusieurs villages kurdes du district de Sherawa, dans la région d’Afrin, au nord la Syrie, occupée par la Turquie depuis mars 2018.

D’après les sources citées par ANHA, les villages de Basûfan, Biyê, Burc Heyder, Kebaşîn et Beradê sont assiégés depuis le 4 décembre par les mercenaires djihadistes qui agissent sur les instructions des services de renseignement turcs (MIT). Les habitants sont menacés en permanence par les assiégeants qui tentent ainsi de les chasser de leurs terres.

ANHA fait par ailleurs état de l’enlèvement de plusieurs habitants dans les villages assiégés. Le sort d’une femme de 45 ans, Xezal Menan Hisên, enlevée par les mercenaires pro-turcs dans le village de Basûfan, est toujours inconnu.

Depuis l’invasion de l’enclave kurde d’Afrin, l’armée turque et ses supplétifs djihadistes se livrent à des crimes de guerre systématiques contre la population locale. Cette campagne de terreur s’inscrit dans la politique de changement démographique mise en œuvre par le régime d’Erdogan dans la région.