Agressions continues de l’Etat turc contre les Kurdes

L’intervention de l’armée turque en Syrie ne vise pas Daesh, mais les acquis des Kurdes et d’autres groupes ; elle vise à déstabiliser davantage la Syrie

Le 24 Août 2016, l’Etat turc a occupé la ville de Jarablus, au nord de la Syrie, sous le prétexte de combattre Daesh. Le moment choisi pour L’occupation de Jarablus, qui est située à la frontière avec la Turquie, est significatif. Cette opération intervient en effet juste après la libération de Minbij, bastion de Daesh, par les Forces démocratique syriennes (FDS).

L’armée turque et ses forces de l’alliance ont pris le contrôle de Jarablus sans combat, ce qui démontre l’existence d’un accord préalable. Il n’y a pas eu de bataille pendant l’occupation de Jarablus. Les combattants de Daesh ne se sont pas battus, ils ont tout simplement changé d’uniformes pour revêtir ceux de l’organisation El-Nusra. Cela signifie que Daesh est toujours en activité dans la région, quoique sous un autre nom.

L’Etat turc et ses partenaires intensifient leurs offensives contre les FDS, le conseil militaire de Minbij et la population civile de la région, en prétextant que les forces kurdes de défense (YPG) seraient encore à Minbij. Le quartier général des YPG a cependant déclaré que ses forces avaient quitté Minbij peu après sa libération. Certaines sources locales ont rapporté que l’armée turque et ses groupes alliés avaient fait usage d’armes chimiques contre les civils, dans les villages d’Al-Amarne et Dendeniye, afin de les reprendre aux FDS.

Par leur silence, les puissances occidentales consentent à cette intervention de l’Etat turc qui constitue pourtant une violation du droit international. Les attentats commis par Daesh en Europe ont été planifiés depuis les frontières contrôlées par la Turquie. Par conséquent, cette occupation rend l’occident et l’humanité toute entière plus vulnérables aux attaques de Daesh. L’occupation turque vise à prévenir la défaite de Daesh, alors que les FDS composées de Kurdes, d’Arabes, d’Assyriens, d’Arméniens et d’autres groupes sont en train de repousser les frontières de l’organisation djihadiste.

L’Etat turc agit en partenariat avec l’organisation Jabhat Fatah al-Sham (anciennement Al Nusra), affiliée à El –Qaida, ainsi qu’avec Daesh. Jarablus a été occupée à la suite d’un accord entre ces trois parties. Il est fort probable que l’État turc et ces groupes terroristes vont intensifier leurs offensives à travers toute la région.

Pour prévenir de nouvelles guerres, pour sauver des milliers de civils de la mort, du chaos et de l’exil :
• Nous appelons tous les démocrates à élever la voix contre l’occupation turque
• Nous appelons l’Union européenne et les États-Unis à cesser leur soutien aux actions de l’Etat turc
• Nous appelons à la mobilisation contre l’intervention de l’Etat turc
• Nous appelons à soutenir la Fédération démocratique en Syrie