Turcs et Iraniens bombardent le Kurdistan irakien

Les artilleurs iraniens ont bombardé lundi 4 avril les villages du Kurdistan irakien pour la première fois depuis début de l’année, alors que l’armée turque procède à des tirs d’artillerie presque tous les jours depuis 1e mars.

Les iraniens ont repris à 6h30 les tirs d’artillerie contre les villages Surede, Maradou et plusieurs autres zones dans le secteur du massif du Qandil sous le prétexte de combattre le Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK), selon des sources locales.

Cette attaque coïncide avec le 7e anniversaire de la création de cette organisation armée et politique, créé le 1e avril 2004 et aujourd’hui très actif au Kurdistan iranien, qui observe un cessez-le-feu unilatéral depuis 2009.

Le dernier bombardement iranien remonte au 8 septembre 2010 qui a provoqué la mort d’un adolescent de 16 ans, Samut Mirzayi. Au moins cinq civils, dont deux enfants, ont été tués et quatre blessés au cours de l’année 2010 par les bombardements iraniens sur le Kurdistan irakien.

Neuf gardes-frontières iraniens ont été tués vendredi 1e avril lors d’une attaque armée contre une caserne à Mariwan, au Kurdistan iranien, revendiqué par le HRK, les Forces du Kurdistan Oriental, la branche armée du PJAK. Cette attaque a été menée en riposte à la pendaison de « camarade Hemin » (Hossein Khezri), un prisonnier politique kurde exécuté en janvier 2010 dans la prison centrale d’Oroumieh, ville kurde, et à la répression du régime iranien contre le peuple kurde, souligne HRK dans un communiqué.

L’ARMEE TURQUE BOMBARDE

Parallèlement, l’armée turque bombarde massivement les régions frontalières dans le Kurdistan irakien, notamment Haftanin et Zap, contrôlées par le Parti des travailleurs du Kurdistan. Les tirs d’artilleries n’ont pas cessés depuis début mars, par contre ni le gouvernement irakien, ni les autorités de la région autonome du Kurdistan n’ont réagit face aux attaques. L’aviation turque a bombardé également le 29 mars la région de Besta, près de la frontière du Kurdistan irakien. Le 30 et 31 Mars, les hélicoptères de type Cobra ont bombardé plusieurs zones dans les régions Haftanin et Zap.

Par ailleurs les drones turcs de type « predator » et « heron », achetés à Israël, surveillent la région pour déterminer les cibles afin de lancer des attaques aériennes.

Au moins trois villageois ont été tués et 12 autres blessés en 2010 par des tirs d’artilleries turcs sur le Kurdistan irakien. MA