Turquie : Une attaque contre les Kurdes considérée comme « non raciste »

Le procureur general a déclaré qu’il n’y avait pas de « racisme » dans l’attaque contre les travailleurs saisonnier d’origine kurde à Sakarya et a émie un « non lieu de poursuite ».

L’enquête ouverte sur l’attaque contre les travailleurs kurdes dans la province de Sakarya est achevée. Le procureur a pris la décision de ne pas poursuivre les auteurs de l’agression pour l’accusation d’« incitation du public à la haine, la violence, et à la discrimination raciale ». Les avocats des victimes ont annoncé qu’ils feraient appel de cette décision.

Les avocats Leyla Kaya, Kemal Erdem, Nurullah Öner du Barreau de Mardin et l’ancien président du Barreau de Sakarya, Zafer Kazan, ont déclaré qu’ils feraient appel de la décision du procureur.

L’avocat Kazan a déclaré dans un communiqué que l’attaque était un acte de racisme évident : « Dès que l’incident a été révélé, le bureau du procureur a ouvert une enquête. Cependant, les autorités administratives, en particulier le bureau du gouverneur, ont nié les caractéristiques racistes de l’attaque. En effet, l’enquête a été lente. Lors de l’attaque, on fait l’objet des propos : « Ici, ce n’est pas comme à Mardin, c’est à Sakarya ».